Partenaires

CNRS Université Bordeaux 1 Universités de Bordeaux Solvay


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Séminaires à venir > De la stabilité à la coagulation de latex acrylique : étude des mécanismes et mise en œuvre en milliréacteur

De la stabilité à la coagulation de latex acrylique : étude des mécanismes et mise en œuvre en milliréacteur

Kévin Lachin, LGC, Toulouse

17 mars

Pour les industriels du polymère, la coagulation est une étape-clé, permettant au polymère dispersé de passer de l’état de nanoparticule (sous forme de latex, métastable) à celui d’agrégat. La distribution de taille ainsi que la forme des agrégats post-coagulation - conditionnant la qualité du produit final souhaité - vont être dépendantes des conditions physico-chimiques du milieu et du procédé : un parfait contrôle de ces paramètres est donc indispensable dans l’objectif d’obtenir un produit final calibré.

À l’interface entre la physico-chimie et le génie des procédés, les travaux présentés dressent la liste des phénomènes responsables de la métastabilité d’un latex acrylique industriel afin d’identifier les leviers d’action de la coagulation. Cette coagulation est ensuite étudiée en procédé millifluidique. À cet effet, les avantages et inconvénients du procédé - à l’échelle du laboratoire et de l’industrie - seront discutés. Enfin, une ouverture sur la possibilité d’envisager un réacteur intensifié de type Dean-Hex pour coaguler, et sur l’utilisation de bilans de population par la méthode de Quadrature des Moments (QMOM) pour modéliser le phénomène sera proposée.