Partenaires

CNRS Université Bordeaux 1 Universités de Bordeaux Solvay


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Archives > Archives 2016 > (In)stabilité de films liquides minces

(In)stabilité de films liquides minces

Matthieu Roché, MSC, Paris

12 février 2016

Dans ce séminaire, je présenterai deux études impliquant des films minces liquides. Dans le premier cas, je décrirai comment l’éclatement d’une bulle d’air à la surface d’une couche d’eau faiblement concentrée en tensioactif et couverte d’un film mince d’alcane conduit à la dispersion de gouttelettes sub-micrométriques d’huile [1]. Je montrerai en particulier que la formation de ces gouttes n’est pas uniquement hydrodynamique, et que leur taille est fixée par la physicochimie. Dans le second cas, je décrirai la formation de films minces verticaux et libres (similaires à des films de savon) avec un fondu de polymères [2]. Ces films ont des temps de vie de l’ordre de la journée. Leur profil devient stratifié lorsque l’épaisseur est de l’ordre de quelques dizaines de nm. J’expliquerai l’origine de cette stratification, et je donnerai des indications sur un possible mécanisme expliquant la stabilité.

[1] J. Feng et al., Nature Phys. 10, 606-612 (2014).

[2] T. Gaillard et al., ACS Macro Lett. 4, 1144-1148 (2015).