Nos tutelles

CNRS Université de Bordeaux Solvay

Rechercher




Accueil > Séminaires > Archives > Archives 2014

Déformation d’interfaces complexes : des architectures savonneuses aux mousses de particules

Pauline PETIT, Institut Lumière Matière Lyon

publié le , mis à jour le

Les propriétés des mousses liquides sont majoritairement gouvernées par les caractéristiques de leurs interfaces liquide/gaz. Nous illustrons ces effets à l’échelle locale par deux exemples :

  • Les réarrangements topologiques, pendant lesquels les bulles changent de voisines, sont les événements élémentaires à l’origine de propriétés rhéologiques et de stabilité des mousses. En réalisant des expériences sur une assemblée de films dans un cadre cubique, nous avons étudié les mécanismes de formation du nouveau film pour différentes solutions de tensioactifs modifiant les propriétés interfaciales.
  • Par des mesures force/déplacement, nous avons montré qu’un radeau de particules se comporte comme un granulaire 2D, qui peut se déformer en-dehors du plan de l’interface, et dans lequel la contrainte peut dépendre de la friction à la paroi. De plus, l’ajout de ponts capillaires entre les particules procure au radeau une meilleure résistance à la traction et à la compression.