Nos tutelles

CNRS Université de Bordeaux Solvay

Rechercher




Accueil > Séminaires > Archives > Archives 2013

Réactivité de l’azote atomique à basse température par la technique CRESU : Réactions d’intérêt pour l’astrochimie

Julien Daranlo, LOF

par Salmon Jean-Baptiste - publié le , mis à jour le

Plus d’une centaine de réactions entre des molécules stables et des radicaux se sont révélées être rapides à très basse température. Cependant, les réactions entre deux espèces radicalaires ont reçu beaucoup moins d’attention de la part des scientifiques. Les complexités de production et de mesure de concentrations de ces espèces radicalaires en sont les principales raisons. Au cours de mes travaux de thèse, des mesures de constantes de vitesse sur les réactions N + OH, N + CN et N + CH ont été réalisées dans un réacteur à écoulement supersonique uniforme (tuyère de Laval). Les résultats donnent un aperçu des mécanismes de formation en phase gazeuse de l’azote moléculaire dans les nuages denses du milieu interstellaire.