Partenaires

CNRS Université Bordeaux 1 Universités de Bordeaux Solvay


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Archives > Archives 2011 >  ?tude expérimentale de l’impact de traitements à base de polymères et de microgels sur les venues de fines et de sable dans un contexte de stockage géologique de gaz naturel

 ?tude expérimentale de l’impact de traitements à base de polymères et de microgels sur les venues de fines et de sable dans un contexte de stockage géologique de gaz naturel

Alexandre Gravelle, IFP

10 novembre 2011

La production de gaz à partir de réservoirs de stockage souterrains en aquifère est parfois associée à l’érosion de particules solides issues de la matrice rocheuse. Ces venues de solides engendrées par l’écoulement de gaz peuvent causer des dommages aux équipements sur site amenant l’opérateur à limiter, voire à stopper, la production des puits. L’injection de polymères hydrosolubles (polyacrylamide linéaire ou microgels) est une solution très efficace pour réduire et, dans certains cas, stopper la production de solides comme l’ont montré les résultats des essais réalisés en France sur des réservoirs de GDF Suez.

L’objectif du travail de thèse est de mieux comprendre les mécanismes à l’origine des performances des traitements polymères afin d’augmenter leur durabilité. L’origine supposée de l’efficacité des traitements est le recouvrement de la surface des pores par une couche de polymère adsorbée permettant de prévenir l’exposition des minéraux de la roche aux flux de gaz et à l’eau de condensation dans la région proche du puits. Dans cette thèse, des essais ont été menés pour évaluer précisément l’impact de l’adsorption de polymère sur la mobilisation de particules (appelées fines) et une étude complète a été réalisée mettant en évidence les propriétés de consolidation des traitements.

Dans la même rubrique :