Partenaires

CNRS Université Bordeaux 1 Universités de Bordeaux Solvay


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires > Archives > Archives 2007 > Etude par XPCS de la dynamique de systèmes de la matière molle

Etude par XPCS de la dynamique de systèmes de la matière molle

Andrei Fluerasu — ESRF, Grenoble

21 février 2007

La diffraction des rayons X cohérents, technique connue aussi comme spectroscopie de corrélation de rayons X (X-Ray Photon Correlation Spectroscopy, XPCS) est une méthode expérimentale relativement récente, similaire à la diffusion dynamique de la lumière (Dynamic Light Scattering, DLS), et disponible dans les installations de rayonnement synchrotron de 3ème génération.

Dans cette présentation, je vais faire une brève introduction à l’XPCS pour me concentrer ensuite sur deux applications orientées vers l’étude de la dynamique aux échelles mésoscopiques dans des systèmes de la matière molle.

- XPCS dans des systèmes microfluidiques : Dans cette étude, on a développé une méthode expérimentale qui combine XPCS et la microfluidique, pour mesurer la dynamique des échantillons liquides sous écoulement. Le but principal de ces recherches est d’utiliser des cellules d’écoulement adaptées aux mesures en rayons X afin d’éviter la destruction de l’échantillon par le faisceau, et d’appliquer cette technique à l’étude de la dynamique collective dans les suspensions de protéines et autres bio-polymères. Des résultats expérimentaux récents, effectués sur des suspensions colloïdales en écoulement à travers des cellules fabriquées dans nos laboratoires, prouvent que cette technique est possible, et qu’il est possible de découpler la dynamique pertinente dans l’échantillon des réponses induites par l’écoulement.

- XPCS dans des systèmes hors-équilibre : verres et gels Je vais présenter des résultats récents sur la dynamique lente et les phénomènes de vieillissement dans des gels transitoires formés par des mélanges de colloïdes et de polymères. Nos études mettent en évidence une dynamique collective avec un fort caractère hyper-diffusive (jamming).

Avant de conclure, je vais présenter quelques projets pour l’avenir, concernant des études par XPCS et microfluidique sur des phénomènes dynamiques dans des systèmes de la matière molle hors-équilibre. Ces projets font l’objet d’une possible collaboration entre les groupes de recherche du LOF et de l’ESRF.

- site d’Andrei Fluerasu
- site de l’ESRF